L'église Saint Jean-Baptiste de Saint-Jean-de-Côle

L'église romano-bysantine de Saint-Jean-de-Côle est placée sous le patronage de Saint Jean-Baptiste. Elle fût construite à la fin du XIème siècle, vers 1083, sur ordre de Raynaud de Thiviers, évêque de Périgueux, et est en fait l’ancienne église du prieuré que ce dernier a fondé en installant un collège de chanoines réguliers soumis à la règle de saint Augustin.

Cette église possède un plan insolite, unique en Périgord. Elle semble s’organiser en demi-cercle autour de l’abside, puisque la nef est constituée d’une seule travée carrée, surmontée à l’origine d’une coupole.

Cette coupole a disparu une première fois pendant les guerres anglaises, puis a été reconstruite, vraisemblablement avec beaucoup de difficultés si l’on en juge par les renforts qui ont été apportés aux piliers d’origine, pour éviter l’écroulement de l’ensemble sous le poids (diamètre de 12,60 mètres).
Visible sur une gravure du XVIIIème siècle, qui est le seul document qui en témoigne, la coupole s’est effondrée en 1787, puis en 1860, elle a finalement été remplacée par un plancher en bois.

L'extérieur de l'église montre des arcs brisés en applique reposant sur des colonnes semi-rondes enchâssées avec des chapiteaux et 78 modillons sculptés représentant des végétaux stylisés, des personnages symbolisant les péchés. Le côté occidental du chevet est flanqué de logettes de répit, sarcophages en pierre pour les morts-nés ou les nouveau-nés morts sans baptême.

L'église comptait trois travées de plus qu'aujourd'hui. Son plan est original en Dordogne ; trois absidioles polygonales, nord-est, est et sud-est, sont orientées de façon symétrique quoique désorientées : comme pour l'église de Montagrier, les deux bras du transept sont formés par les absidioles disposées à 143 degrés.

Le chœur comprend un retable, un maître autel et un tabernacle du XVIIème siècle. Des tableaux attribués à l'école de Nicolas Poussin ou celle d'Eustache Le Sueur ont été placés dans le chœur par les Génovéfains à la fin du XVIIème siècle.

L'église a été restaurée de 1906 à 1968 pour les toitures et le clocher, après 2002 pour les structures intérieures dont le transept, et après 2012 pour l'ensemble retable, autel et tabernacle.

L'église Saint Jean-Baptiste a été classée au titre des Monuments Historiques en 1862.

Sources :
[->https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Saint-Jean-Baptiste_de_Saint-Jean-de-C%C3%B4le]

A noter que Saint-Jean-de-Côle est reconnu parmi les plus beaux villages de France.

Photo N°0Photo N°1Photo N°2Photo N°3Photo N°4Photo N°5Photo N°6Photo N°7Photo N°8Photo N°9Photo N°10Photo N°11Photo N°12Photo N°13Photo N°14Photo N°15

Intérêt général

Marche d'approche

Difficulté d'Accès

Durée de la visite


Vue d'ensemble
  • Grande région

    Nouvelle-Aquitaine (75)

  • Ancienne région

    Aquitaine (72)

  • Département

    Dordogne (24)

  • Commune

    Saint-Jean-de-Côle (24425)

  • Coordonnées

    45.42152,0.83812

SystèmeDatumnotationDefinitioncoordonnées Xcoordonnées Y
Lambert 93RGF93D.dEPSG:21546482547530948
Lambert II+NTFD.dEPSG:275722047905482710
UTM Nord fuseau 31WGS84D.dEPSG:326315032051330865
Lambert IIINTFD.dEPSG:275733347922482712
Peuso-mercatorWGS84D.dEPSG:3785568812793299
Latitude LongitudeWGS84DMSEPSG:432645°25'17.465"0°50'17.236"
Latitude LongitudeWGS84D.dEPSG:432645.4215180.838121

Qrcode de l'article

Scanner le QRCode à partir de votre smartphone. Si le navigateur de celui-ci le supporte, cette page du site internet sera consultable ultérieusement sans connexion internet...Bonne promenade !

  Habillage visuel © Niko sous Licence CCA2.5 version : 2021041902 | Admins & Rédacteurs   Signaler un bogue